logo PG38
Nous n’occupons pas pour occuper. Nous occupons pour atteindre des objectifs politiques. Frédéric Lordon.

Accueil > Contributions

Ces jours- là contre l’oubli : le 26 mai 1944

vendredi 27 mai 2016

Par Karel Kostal, 26 mai 2016

Le 25 mai 1944, Toscanini, à la tête de la NBC joue l’Internationale en russe à New York.
La musique est destinée aussi aux troupes américaines, anglaises, canadiennes, françaises et polonaises qui s’apprêtent à envahir l’Europe occupée.

Quelques heures plus tard,…

à quelque 6000 kilomètres à l’Est, 45e parallèle Nord - nous sommes plus au nord que New York - d’importantes formations de bombardiers anglo-américaines passent au dessus de la Bastille et leurs cargaisons de bombes s’abattent sur la hameau de la Buisserate et ses alentours, faisant 37 victimes.

Cible visée, la gare de triage, n’a pas trop à souffrir. Les bombardiers ont raté leurs objectifs.
Les Alliés préparent l’opération Anvil, le débarquement franco-américain pour libérer le sud de la France occupée.

La guerre est un chaos qu’il est impossible de maîtriser.

JPEG - 21.8 ko


Une réaction ? Contactez la rédaction