logo PG38
Nous n’occupons pas pour occuper. Nous occupons pour atteindre des objectifs politiques. Frédéric Lordon.

Accueil > Contributions

Cette Sy..rie qui pleure !

jeudi 6 octobre 2016

Ce qui se passe là-bas chez nos frères syriens, me touche au plus haut point car, lors d’un séjour en Jordanie en 99 et en Syrie en 2000,nous nous étions faits des amis (Sami, Mahmoud, Ali) charmants, serviables et si attentionnés.
Je les ai perdus de vue mais que sont-ils devenus ?
De mon trip en Syrie je garde également des images de :
Hama, ses grandes roues de récupération de l’eau (norias)
Maaloula, ("entrée" en araméen ) où parait-il certains parlent encore cette langue et dont on dit qu’elle fut la langue de Jésus Christ ;
Alep, pas seulement connue pour ses savons mais également pour ses souks, son super hammam dans la citadelle (rien à voir avec ceux d’ci), ses caravansérails et ses madrasas (écoles principalement religieuses)
Palmyre, si tristement célèbre en ce moment, joyau historique et antique de toute beauté
Damas, ville grouillante, les parfums les couleurs de son souk vous transportent, ses habitants si accueillants et qui se rapprochaient de nous à l’écoute de la langue française, nous déroulant une sorte de tapis rouge parce qu’on était français …
"il me revient en mémoire une petite aventure avec un habitant à qui on demandait le chemin de la grande mosquée, qui s’est proposé de nous y amener, nous a offert une boisson, accompagné en taxi et n’a surtout pas voulu qu’on règle la course. En prenant congés de nous, il a simplement dit : "vous êtes les bienvenus dans mon pays"
Que de moments forts je garde encore en mémoire de notre trip … mais qui me rendent amers quand je vois les gesticulations tardives et médiatico-politiques de nos dirigeants, qui une fois de plus en bons petits soldats se sont mis aux ordres d’A.Merkel …et qui versent des « larmes de crocrodile » comme l’a si bien dit Joëlle !
mise en ligne par JML38 le 06/09/2015

PNG - 222.4 ko

JPEG - 41 ko
De ce génocide il n’y a pas d’autres mots, les autorités syriennes aidées en cette sale besogne par les russes devront répondre un jour devant un tribunal international.
Dans cette guerre d’adultes où nous avons notre part de responsabilités (vente d’armes, intérêts économiques, luttes géo-politiques), le plus abominable est que cela touche en premier les enfants dont certains n’auront connu que la guerre !
rajout de jml38 le 04 octobre 2016


Une réaction ? Contactez la rédaction