logo PG38
Nous n’occupons pas pour occuper. Nous occupons pour atteindre des objectifs politiques. Frédéric Lordon.

Accueil > Comités > Nord-Isère - Bourgoin-Jallieu

Saint-Exupéry. Histoire d’un aéroport à vendre

mardi 26 avril 2016

Les militants du Comité se mobilisent avec le Rassemblement citoyen, écologique, solidaire contre le projet de vente et d’extension de l’aéroport Saint Exupéry.

Extrait de l’analyse critique du cahier des charges (consultable en pièce jointe) :

Comme le dit E Macron, l’État veut vendre au plus offrant les parts qu’il détient dans l’aéroport de St Exupéry. Et il prend la précaution d’ajouter : Le prix est un critère essentiel car nous devons au contribuable de réaliser la meilleure affaire possible. C’est ce qu’il déclarait déjà à propos de l’aéroport de Toulouse….
Lisez et relisez cette déclaration afin de bien en apprécier toutes ses facettes.
Cette déclaration c’est l’équivalent de : ’nous’ sommes en droit de gérer la France et ses équipements comme nous le ferions d’une PME dont ’nous’ serions propriétaires… en effet, poursuivons la comparaison avec la gestion d’une entreprise : nous sommes les patrons, nous avons ’sollicité’ la collaboration de ’nos’ employés, mais aujourd’hui nous avons besoin d’argent frais donc nous vendons au plus offrant une partie de ’nos’ biens….
Après les autoroutes, après l’aéroport de Toulouse, c’est au tour de l’aéroport de St Exupéry. L’État cède ses parts….
Cette vente est ’encadrée’ par un cahier des charges dont l’association CORIAS a fait une étude critique exhaustive (CORIAS : Comité des Riverains de l’Aéroport de St Exupéry, siège social : mairie de Pusignan). Nous avons rencontré cette association et ce texte doit beaucoup aux études et analyses conduites par CORIAS….

JPEG - 478.4 ko


Une réaction ? Contactez la rédaction