logo PG38
Nous n’occupons pas pour occuper. Nous occupons pour atteindre des objectifs politiques. Frédéric Lordon.

Accueil > Contributions

Saint Hilaire du Rosier : L’annonce de l’arrivée, à la demande de la Préfecture, de 60 migrants en provenance de Calais provoque haine et… solidarité !

vendredi 14 octobre 2016

Pour essayer de trouver une solution à la situation inextricable dans laquelle il se trouve, le gouvernement prévoit d’ouvrir 9 000 places nouvelles d’ici la fin de l’année pour accueillir les réfugiés venant du camp de Calais. Ces 9 000 places nouvelles dans les centres d’accueil et d’orientation (CAO) devraient être réparties sur tout le territoire. Le gouvernement a adressé une note aux préfets pour leur demander de rechercher en urgence des lieux d’implatation possible pour ouvrir ces CAO.

C’est ainsi que la commune de St Hilaire du Rosier, 2000 habitants, a appris qu’elle allait accueillir, dans un ancien centre de vacances EDF, 60 personnes pour….environ 4 mois.

Mais cette nouvelle a provoqué la panique et la colère dans une partie de la population de St Hilaire et la réunion de préparation qui s’est tenue à la mairie le 6 octobre dernier, en présence des services de la Préfecture, a été le théâtre d’un déchaînement verbal de haine et de de violence.
Au point que Jean Michel REVOL, maire de la ville de St Marcellin, à peine sorti de la réunion et pas encore remis de ce qu’il y avait entendu, a publié sur son blog un communiqué qu’il a intitulé "La nausée".
Très vite des messages de soutien et d’encouragement lui ont été adressés et un lecteur a partagé le lien du beau discours de Jean-Luc Mélenchon à propos de la "jungle de Calais".

Beau discours et belle analyse portés par la belle éloquence d’un homme politique lucide et humain mais belle solidarité également de nombreux anonymes venus en voisin de tout le Sud-Grésivaudan et rassemblés hier soir à St Hilaire pour proposer leur aide et voir comment, tous ensemble, accueillir fraternellement, entre Isère et Vercors, soixante personnes qui rêvaient d’ Angleterre…

Un collectif a été crée pour recenser les nombreuses propositions concrètes et coordonner les initiatives et un tract de bienvenue (document joint) a été rédigé et sera distribué dès demain dans tout le canton par des volontaires.


Une réaction ? Contactez la rédaction