logo PG38
Nous n’occupons pas pour occuper. Nous occupons pour atteindre des objectifs politiques. Frédéric Lordon.

Accueil > Actualités

Mise à jour : Collège Vercors de Grenoble, ils ont gagné !

mardi 13 septembre 2016

JPEG - 102.2 ko

Depuis hier soir, c’est l’avalanche de messages de soutien et de remerciements…

on ne parvient pas à répondre à tout le monde… Mais chaque mot, chaque sourire nous fait vraiment chaud au coeur !! Ces remerciements, nous tenons nous aussi à vous les adresser. À vous tous qui nous avez soutenu, encouragé, motivé !! Sans vous, notre voix n’aurait pas été portée si haut !
Ce matin, l’équipe était réunie pour accueillir les élèves. La joie de les retrouver pouvait se lire sur tous les visages. L’équipe Vercors au complet est plus que ravie d’avoir effectué sa rentrée !!! Merci
encore

JPEG - 411.3 ko

Depuis le lundi 05 septembre, le collège Vercors est en grève (soit plus de 8 jours déjà) pour obtenir de manière pérenne les moyens de surveillance correspondant à la hausse constante de ses effectifs depuis plusieurs années et dans les années à venir. Fort d’une équipe stable et motivée, le collège Vercors, établissement de 400 élèves classé REP (Réseau d’Éducation Prioritaire), est riche d’une mixité sociale favorable à la réussite de tous qu’il ne veut pas perdre.

En mai dernier, le collège a reçu des mains de la ministre un prix de l’innovation pédagogique grâce aux ateliers philo mis en place par une dizaine de professeurs du collège. Deux mois plus tard, le rectorat annonçait qu’il y aurait un équivalent temps plein (ETP) de surveillant en moins à la rentrée en septembre 2016.

http://www.ac-grenoble.fr/college/grenoble.vercors/index.php/a-propos-du-college/prix-innovation-2016

Nous vous appelons à venir soutenir le collège Vercors, la mixité et la justice sociale, mercredi 14 septembre de 12h à 14h devant le rectorat de Grenoble

JPEG - 268.5 ko
Notre combat, c’est celui des milliers d’écoles, de collèges et de lycées qui doivent se résoudre aux solutions "bouts de ficelles" de l’Éducation Nationale pour fonctionner correctement. Ce n’est pas parce qu’elle accompagne le handicap, que l’Éducation Nationale a une excuse pour sabrer l’éducation prioritaire.
Déshabiller Pierre pour habiller Paul, n’est pas digne d’une ministre qui disait dans le Monde, il y a quelques jours, que la mixité sociale ne devait pas être imposée mais qu’il fallait créer les conditions pour qu’elle existe.

Depuis une semaine, le rectorat ne recule devant rien pour faire cesser la grève : chantage, impolitesse, mépris, … Ce n’est pas cela la démocratie ! Même s’il ne faut pas attendre mieux d’un gouvernement social-démocrate-libéral qui ne veut pas s’intéresser aux réalités du quotidien des français et des plus démunis, NOUS NE DEVONS PAS NOUS RÉSIGNER.

Nous vous remercions d’avance de votre soutien.
L’équipé éducative et pédagogique du collège Vercors, Grenoble
www.facebook.com/vercorsenaction/

JPEG - 91.2 ko
Rappel des dates principales :
- 30 juin : suppression de deux postes de CUI (surveillants à mi-temps) ; 1ère demande de l’équipe pour rétablir ces postes. Dans le même temps, annonce des effectifs de rentrée avec 50 élèves supplémentaires (dont 40 demi-pensionnaires) avec demande d’un demi-poste d’AED ;
- 30 août : deuxième demande de l’équipe pour obtenir 1,5 temps plein de surveillance (AED) ;
- lundi 5 septembre : première journée de grève ;
- 6 septembre : rétablissement d’un CUI ;
- 7 septembre : rétablissement d’un deuxième CUI : nous revenons à la situation de la rentrée 2015, qui ne tient toujours pas compte des 50 élèves supplémentaires ;
- 8 septembre : nous n’avons toujours rien obtenu ;
- 9 septembre : départ de deux délégations, l’une devant le Ministère à Paris (avec un représentant de la Ministre sur le trottoir) et l’autre à la rencontre de la Ministre à proximité de Lyon (un conseiller de la Ministre et une représentante du Rectorat de Lyon nous reçoivent) ; audience à la DSDEN en fin d’après-midi : un 1/2 poste d’AED non pérenne est promis jusqu’à la prise de fonction des deux CUI prévue en novembre ;
- 10 septembre : les parents d’élèves mobilisés rejoignent les enseignants en assemblée générale et décident de prendre le relais ; l’équipe éducative les soutiendra en poursuivant la grève ;
- lundi 12 septembre : les parents d’élèves désignent une délégation, reçue par M. Charlon, directeur du cabinet du rectorat ; de cette audience, aucune revendication n’a trouvé satisfaction quant aux demandes des parents, des enseignants et de la vie scolaire ; nous poursuivons notre mouvement afin de pérenniser ce demi-poste d’AED sur l’année scolaire complète car nous ne pouvons nous en contenter pour la seule période de début septembre à fin octobre (en attendant l’arrivée des deux CUI).


Une réaction ? Contactez la rédaction